Mois : janvier 2013

Souleyman et la Puero-thèque

IMGP1982

IMGP1983

IMGP1977

IMGP2002

IMGP1995

IMGP1990

IMGP1999

IMGP1980

IMGP1991

IMGP2000

IMGP2003

IMGP1992

IMGP1993

IMGP1989

*

Ceci est la bibliothèque de Souleyman.

La bibliothèque d’un fis, celle d’un enfant.

Une bibliothèque pleine de livres qu’une autre que lui non seulement achète, mais aussi place, puis lit.

Qui supporterait ça?

Celui qui ne choisit pas ce qu’il lit à intérêt à ne pas lire tout ce qu’on lui impose.

Heureusement, l’enfance est docile, dans une certaine mesure, lorsque celle-ci est contée.

Alors Souleyman sourit.

Il écoute les histoires que sa mère lui lit et déchire quelques pages lorsqu’il s’ennuie d’elle.

Puis Souleyman s’assoit par terre, feuillette son livre et raconte ce qu’il voit.

Que le livre soit écrit en arabe, en hébreu ou en hollandais, peu importe, rien ne l’arrête.

L’enfance déchiffre l’image, le symbole, l’inarticulé.

L’enfance lit à travers.

Et comprend bien plus que ce qu’on lui contente de lire.

Il y a les livres-thérapies, qui atteignent le trouble là où le dialogue échoue.

Il y a les livres exhumés, qui sentent encore la moisissure du temps passé.

Il y a le livre volé, qui contient la philosophie d’un passeur japonais.

Il y a les livres caca-prout que certains, effrayés par tant de corps, ne sauront lire avec autant de joie que nous.

Les morveux.

*

IMGP1975

Publicités